Activités de surveillance auprès de groupes cibles

Lobbyisme Québec mène quotidiennement des activités de surveillance, de vérification et d’enquête.

Certaines activités de surveillance sont menées auprès de groupes cibles composés d’entreprises ou d’organisations susceptibles de faire des communications d’influence. Les groupes cibles sont constitués de personnes morales ou physiques exerçant leurs activités dans un même secteur. Ceux-ci sont déterminés par Lobbyisme Québec en fonction de l’actualité et des probabilités que des activités de lobbyisme soient exercées au regard de la Loi.

Les activités de surveillance visent, entre autres, à sensibiliser les parties prenantes aux principales obligations qui leur incombent et amener les lobbyistes qui ne sont pas inscrits au registre des lobbyistes à respecter la Loi. L’envoi de communications écrites, le lancement d’une campagne publicitaire sur le Web et les médias sociaux et la transmission d’information lors de nos formations comptent au nombre des moyens déployés pour sensibiliser les clientèles concernées.

Groupe cible en 2021-2023

Électrification des transports

L’électrification des transports a été désignée comme projet d’envergure prioritaire par le gouvernement du Québec, qui en fait d’ailleurs le premier axe d’intervention de son Plan pour une économie verte 2030  dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, ce secteur représente un fort potentiel de relance économique et pourrait donner lieu à l’exercice d’activités de lobbyisme. Les décideurs publics sont donc susceptibles d’être sollicités, notamment ceux des municipalités où se dessinent des projets de mobilité durable et où sont concentrées les entreprises et les organisations œuvrant dans le secteur ciblé.

Exemples d’activités de lobbyisme dans le secteur de l’électrification des transports

  • Influencer les orientations du gouvernement afin qu’il accélère et favorise l’électrification des transports, notamment en ajoutant divers incitatifs sous forme de programmes, d’aide financière ou de subventions aux entreprises et aux particuliers;
  • Demander au gouvernement d’apporter des modifications à un programme ou un plan d’action tel que :
    • le plan pour une économie verte 2030 et son plan de mise en œuvre 2021-2026;
    • le programme Roulez vert;
    • le Programme d’électrification du transport scolaire;
    • le programme Transportez vert;
  • Demander au gouvernement d’apporter des modifications à la Loi visant l’augmentation du nombre de véhicules automobiles zéro émission au Québec afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et autres polluants (RLRQ, chapitre A-33.02) ou à ses règlements, y compris la norme de véhicules zéro émission (norme VZE);
  • Tenter d’obtenir l’appui d’une municipalité pour y implanter une usine d’assemblage de véhicules électriques ou pour faire modifier un règlement de zonage à cet effet;
  • Tenter d’obtenir, autrement que dans le cadre d’un appel d’offres public, des contrats relativement à :
    • la vente ou la location de véhicules électriques individuels, publics ou de marchandises;
    • la vente, la location, l’installation ou l’entretien de piles ou de bornes de recharges;
    • etc.

Vous œuvrez dans le secteur de l’électrification des transports et avez des questions concernant la Loi et vos obligations à son égard? N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Groupes cibles antérieurs

2020-2021 : Cybersécurité

2018-2019 et 2019-2020 : Cannabis et cryptomonnaie

2017-2018 : Technologies de l’information

Back To Top