Pour plus de transparence, la Loi doit être modernisée

Pour plus de transparence, la Loi doit être modernisée

Lors du colloque sur la transparence à l’Assemblée nationale, le commissaire a pris part à la discussion « Quels moyens pour une politique et une administration publique plus transparente? », avec la vérificatrice générale, Guylaine Leclerc et le député et président de la Commission de l’administration publique, Carlos Leitão.

À l’occasion de la discussion « Quels moyens pour une politique et une administration publique plus transparente? » au colloque sur la transparence  tenu à l’Assemblée nationale le 14 novembre, le commissaire, Me Jean-François Routhier, a fait valoir la nécessité de redéfinir le cadre de divulgation des activités de lobbyisme.

À la suite de la présentation de l’Énoncé de principes qu’il a déposé à l’Assemblée nationale en juin dernier, Me Routhier conclut que :

« L’adoption du PL 6 et le transfert de l’administration du registre au Commissaire constituent une excellente amorce vers une meilleure transparence des communications d’influence. Cela dit, il faut  franchir un pas de plus : la Loi actuelle doit être modernisée pour satisfaire les exigences de nos concitoyens et favoriser la confiance dans nos institutions publiques et démocratiques. »

Lire l’Énoncé de principes

https://bit.ly/2XdycLX  

Back To Top